Non classé

J’ai craqué, et j’ai crié sur mon enfant

 

Oui, vous êtes bien sur un blog qui parle de « parentalité positive », mais je suis aussi une maman bien humaine derrière votre écran et j’ai craqué.
Je me sens tellement mal, je culpabilise de n’être pas arrivé à me contrôler. Malgré les conseils que je vous donne, les livres que j’ai lus, j’ai crié de colère envers mon fils de 10 ans, j’ai même pensé à la claque.
Je voulais partager avec vous cette expérience pour vous dire que je ne suis pas parfaite et que je vais apprendre de mes erreurs pour m’améliorer et devenir cette maman bienveillante.

Je voulais aussi que vous sachiez que personne n’est parfait, que vous allez parfois craquer ou vous l’avez déjà fait, comme moi ou que peut-être vous allez encore craquer et bien sachez que vous n’êtes pas seule.

Je vais encore traverser des obstacles, mais je vais me relever, apprendre à éduquer mes enfants dans la bienveillance et gérer mes colères.
Comme me rappel si bien mon mari :

« Tu es une maman formidable, tu es humaine et tu as le droit de craquer. Ça arrive, parfois. Tu vas trouver une solution et tout ça va s’arranger »

stocksnap_am9yess22q
Ces mots me réconfortent et c’est pour cela qu’aujourd’hui j’ai la force de vous en parler :

Tout commence quand je demande gentiment à mon fils de ramasser ses affaires qu’il laisse traîner sur la table du salon. Je lui répète souvent que j’ai besoin que ses affaires soient rangées, une fois qu’il a fini de jouer. Mais il en décide autrement. Les règles sont pourtant claires, quand il prend quelque chose, une fois terminer il doit ranger.

Il a fallu que j’insiste et je lui explique que c’est important pour moi. Il finit par ranger mais avec agacement. Il continue à s’amuser tranquillement dehors au foot. Une fois terminé il rentre et commence à remettre du bazar sur la table. Il fait ses devoirs sans conviction et je lui propose de manger ses pop-corn en travaillant, pour lui remonter le moral. Une fois terminer il laisse sa vaisselle sale sur la table et plein d’autres bazars. Je lui demande à nouveau de ranger mais cette fois-ci, il se met en colère. Il est très agressif, menaçant et irrespectueux. Je lui demande de parler moins fort et je lui propose de se calmer en libérant sa colère sur un coussin ou son pushing ball. Il refuse. J’essaye d’avoir des explications avec lui mais sa colère était trop forte. Pas moyen de communiquer. Il me demande violemment de partir de sa chambre.

Je lui réponds : « je vois que tu en colère contre moi, mais je ne comprends pas. Explique-moi avec des mots, plutôt que des cris »

La communication est fermée et me demande de partir.

je lui réponds : « D’accord je te laisse te calmer comme tu me le demande ».

Je sens que la colère commençait à monter en moi, mais j’ai pris conscience et je décide d’aller dans la chambre de mon bébé qui a 7 mois, écouter de la musique relaxante et jouer avec lui pour calmer tout ça.

 

7929245522_221be409f2_k

 

Mais le grand en décide autrement, car il descend de sa chambre pas pour parler mais plutôt pour m’attaquer. je lui demande s’il souhaite un câlin de moi ou de son petit frère, mais il refuse  avec des paroles très blessantes.

Je lui dis « j’entends ta colère, je suis triste par ce que tu me dis, mais je ne veux pas crier et m’énerver sur toi. J’aimerais que ça s’arrête et qu’on puisse passer une bonne soirée. »

Il finit par se calmer et vouloir prendre son petit frère pour un gros câlin.

À ce moment-là, je suis très fière de moi…

Mais ce n’est pas terminé, je finis par lui demander à nouveau de ramasser ses petites affaires mais à ma grande surprise, il recommence à s’énerver. Il crie fort, je n’arrive pas à le calmer. Son petit frère a peur et se met à pleurer. Je suis complètement désemparé et je ne sais plus quoi faire. Il crie, s’énerve, me parle mal c’est un cauchemar.

C’est à ce moment-là que je craque, que je hurle :

stocksnap_xb78wqk09o

  » monte dans ta chambre, je ne veux plus te voir, ni t’entendre » il ne m’écoute pas. Je suis prise entre deux feux, mon petit qui pleure de peur, le grand qui crie de colère et moi qui suis complètement démuni et tellement en colère ».

Je finis par appeler mon mari, je suis en pleurs et il décide de rentrer du boulot pour venir gérer la situation. J’ai tellement honte de moi. Mon mari qui part de son travail pour gérer un conflit avec mon fils que j’arrive pas à gérer toute seule. J’ai honte.

Mon fils Evan finit par se calmer et je vois qu’il se sent très mal. Moi je pleure encore , je ne me contrôle plus.  Quand mon mari arrive à la maison, il gère la situation et met les points sur les I.
Pour mon fils, le faite de lui demander de ranger ses affaires, je le prenais pour un chien. Nous étions choqués qu’il puisse penser ça.

Mon mari lui explique : « Quand ta maman lave ton linge, prépare le repas etc… tu la prends aussi pour un chien? »

Mon fils : « non »

mon mari : « pourtant elle fait ça pour toi. Ce que nous te demandons c’est de ranger tes affaires une fois que tu as terminé et aussi d’aider ta maman. L’autre jour ta maman m’a dit qu’elle était très contente que tu l’aides parfois à prendre le bain de ton petit frère. Ça la soulage et elle peut faire autre chose. »

Mon fils : « oui, tu as raison. J’ai eu tort et je m’en veux »

Après ses explications, je suis encore sous le choc par la réaction de mon fils.

Le lendemain nous en avons reparlé avec mon fils , il m’explique qu’il était en colère, qu’il en avait marre, rien de plus.

Il a fallu que ça craque pour avoir une conversation.

Je lui ai dit qu’il me fallait du temps pour que je lui pardonne, que je l’aime mais que j’ai été très attristé par cette situation. Je lui demande ce qu’il envisage de faire pour éviter ce genre de conflit.

Il m’a répondu « je vais faire des efforts maman »

Avec le recul, le calme et le contrôle de mon esprit j’ai bien l’impression que son réservoir affectif n’était pas rempli, que j’e n’étais pas à son écoute…

stocksnap_9cezss7r7t

 

Maintenant je ne veux plus culpabiliser pour m’auto-punir. Cette expérience doit plutôt me faire grandir et me donner une leçon positive et constructive. Je me pose maintenant cette question :

« que ferais-je différemment la prochaine fois ? »

Et vous comment auriez-vous géré cette situation ? 

 

 

 Photos :FreeDigitalPhotos.net
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :j\ai craqué et hurlé sur mon enfant, j\ai crié sur mes enfants, j\ai crié sur mon enfant, quand mon fils s\enerve il reclam un calin

2 Comments

  1. Lucie-carol290

    1 juin 2016 at 13 h 41 min

    J’admire ta franchise et ton humilité. Eh, oui ! Ça nous arrive à tous de craquer. 😉

    1. Roselyne

      1 juin 2016 at 20 h 43 min

      Merci beaucoup

Leave a Reply