éducation

Je m’emporte trop vite

 

Il y a des choses en moi qui sont très difficiles à contrôler, la fameuse colère. Un peu comme lorsque je fais chauffer du lait et que celui-ci passe par-dessus ma casserole sans pouvoir l’arrêter.

Sur le coup je ne me contrôle plus mais après cette colère je culpabilise de ne pas être la maman bienveillante que je souhaite devenir.

« Cette maman idéale qui me fait culpabiliser »

Et pourtant je ressens le besoin de sortir de moi cette colère pour m’en libérer, sur le coup j’explose  j’ai l’impression que ça me soulage mais seulement de courte durée puisque la culpabilité s’empresse en moi, je ressens un grand stress et mes enfants aussi.

« Je me sens mal, tellement mal »

Maman est submergée et surpassée par les évènements.

J’ai compris qu’il fallait que j’apprenne à la maîtriser pour réussir à mieux le vivre et surtout agir correctement pour montrer à mes enfants et leur apprendre à gérer leur colère.

Je suis colérique et c’est le côté sombre de ma personnalité que j’apprends chaque jour à  maitriser. C’est en quelque sorte ma façon à moi d’exprimer mes besoins insatisfaits. 

Effectivement j’apprends à mes enfants qu’il est normal d’être en colère, qu’il est important de s’en libérer mais pas n’importe comment. La colère fait partie de nos 6 émotions de base : joie, dégoût, tristesse, peur et surprise. Elle fait partie de nous ! Elle est normale et parfois indispensable mais simplement il faut apprendre à la contrôler sans crier, hurler auprès de nos enfants. 

 

Niklas Hellerstedt

Niklas Hellerstedt

 

La colère contrôlée ça donne quoi ? 

 

  • mettre des mots sur les émotions ou sur la situation

pas simple mais je n’attends pas que la colère monte trop haut pour exprimer mes besoins et mes émotions.

par exemple : « Je me sens en colère quand tu ne veux pas faire tes devoirs, j’ai besoin que tu fasses tes devoirs car je suis responsable de toi »

  • Faire une petite pause

Quand la colère monte je m’éclipse dans une autre pièce ou je vais me promener pour reprendre mes esprits et pour éloigner la cause de mon irritation. 

  • la respiration 

Le coeur bat à 100 à l’heure, je commence à être incontrôlable je prends une grande bouffée d’air en comptant jusqu’à 3 et puis je la retiens pendant 3 secondes pour enfin expirer en comptant toujours jusqu’à 3. Cet exercice me permet de me concentrer sur le chiffre 3 et de calmer mon corps par la respiration. 

  • demander de l’aide

Il est important pour moi d’évacuer cette colère et de demander conseil à mon mari . Mais le but n’est pas de se morfondre mais de l’évacuer. Alors je lui raconte cela en mettant en place un temps limité. Au bout de 10 minutes (oui, oui je suis une grande bavarde) le temps est écoulé et je n’ai plus le droit d’être en colère. Je dois reprendre mes esprits. Pas simple mais c’est un excellent moyen d’apprendre à gérer la crise.

  • la gestion de colère 

Très souvent ce sont toujours les mêmes situations qui me mettent en colère, alors j’anticipe.

Par exemple si mon ainé ne veut pas ranger sa chambre je lui propose de le laisser choisir un autre jour plutôt que de m’énerver. Je me suis préparé à ça pour éviter la crise. 

  • Evacuer la colère

Parfois je l’avoue tristement que j’ai envie de taper, alors je prends un oreiller et frappe de toutes mes forces jusqu’à ce que la colère soit complètement partie. 

Mon fils est resté immobile devant ça mais après je lui ai expliqué que je ressentais de la colère, que j’avais envie de taper et que plutôt taper sur quelqu’un je prends un oreiller pour évacuer cette colère. Je lui ai dit tu vois comme j’étais très en colère ?

Nous avons enfin plus discuté calmement. 

 

Cocoa ChuChu

Cocoa ChuChu

 

Bien sûr bien gérer sa colère ne signifie pas renoncer à tout ou se « faire avoir » par votre enfant, mais apprendre à mieux vivre les frustrations du quotidien, à s’accepter et à tolérer que les autres ne soient pas exactement ce que nous aimerions qu’ils soient. 

Vous avez le droit d’être déçu ou même frustré mais pas colérique.

Faites attention aux paroles que vous dites car elles restent et n’oublier pas que vos enfants vous imitent. 

Apprenez à exprimer vos sentiments, voilà les clefs d’un bon usage de colère.

J’ai beaucoup appris à gérer ma colère grâce à ce site : Comment maîtriser sa colère

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. Lucie-carol290

    1 juin 2016 at 13 h 40 min

    J’ai trouvé cet article très utile, puisque moi aussi ça m’arrive d’avoir des colères incontrôlables. Je te remercie pour ton témoignage. Je vais essayer de prendre exemple sur toi.

    1. Roselyne

      1 juin 2016 at 20 h 40 min

      Merci beaucoup, je suis très touchée

Leave a Reply