bébé

Mon BEBE s’endort seul : je te raconte tout !

 

A la maternité tout se passait super-bien côté sommeil, mais ce fut de courte durée puisque rentré à la maison, le cauchemar arriva.

Un gros choc thermique !!!

Pas moyen de le poser dans son berceau qui était juste à côté de moi. C’est alors que mon mari et moi avions décidé de faire comme à la maternité, c’est-à-dire le mettre à côté de moi en cododo. Je me souviens encore de cette première nuit où nous avions tout déménagé à 3 heures du mat pour éviter qu’il ne tombe du lit. Et le pire dans tout ça, c’est que cette méthode n’a pas fonctionné. Alors il a fallu marcher et le bercer jusqu’à 5-6 heures du mat. Je me souviens encore me dire : « j’espère que ce sera la dernière ». Et bien non, pendant plusieurs mois les nuits se ressemblaient. Je te jure que je me demandais si un jour il allait faire mes nuits. La journée, je te laisse deviner… il dormait. Le pire c’est quand on allait se promener voir la famille et que tu entendais ça :

« Mais il dort tout le temps ce bébé ! » Grrrrr

Et moi je répondais : « si tu souhaites le voir je t’invite à partir de minuit lol »

 

Et puis un jour, le miracle se produit ! Mon bébé de trois mois faisait enfin mes nuits. Le pire dans tout ça c’est que je n’arrivais pas à dormir car je m’inquiétais ! Et puis tout doucement je me suis habituée à cette nouvelle routine qui était fort agréable. Toute fière, je disais à ma pédiatre que mon bébé dormait de 19h à 9h. Celle-ci d’ailleurs, me disait qu’il fallait le réveiller pour lui donner une tétée car ça faisait trop longtemps pour lui sans boire.

Tout roulait comme sur des roulettes jusqu’à ses 8 mois. Hmmmmmm j’en soupire encore !

La fameuse crise d’angoisse du 8ème mois qui fait son apparition. Il dormait dans sa chambre depuis plusieurs mois et ne voulait plus être posé dans son lit. Il hurlait !

Alors on a commencé par le bercer jusqu’à ce qu’il s’endorme, mais 5 minutes plus tard… il se réveilla. Alors, nous renouvelons l’opération mais rien à faire une fois posée, il se réveille encore et toujours. Il a fallu le faire encore et encore pour réussir enfin à dormir 1 heure pour ensuite recommencer. Cela a durer plusieurs mois. Le pire dans tout ça, c’est que j’étais devenue complètement hystérique car dès qu’il finissait par s’endormir, je ne voulais entendre aucun bruit dans la maison de peur de le réveiller. On marchait sur la pointe des pieds, on chuchotait, pas de télé etc…

C’était devenu invivable !

Et puis un jour je me suis dit STOP, il faut trouver une solution. J’ai eu la chance grâce au blog d’interviewer une experte du sommeil qui m’a proposé des consultations pour m’aider. j’ai du tout détaillé sur ce qui se passait pour qu’elle puisse comprendre les besoins de mon bébé. Le message était clair : il avait besoin de contact pour être rassuré et elle me proposa de faire du cododo.

« Du cododo, non mais elle est folle » !

Je t’assure qu’avec mon mari, il était hors de question de l’habituer à dormir avec nous.

Les semaines passent, Nolhan s’endort en étant bercé, se réveille 10 ou 15 fois par nuit et notre impatience commençait à se ressentir. Alors un soir je me remets à relire le mail de Sibylle (spécialiste du sommeil), et je décide d’en rediscuter avec mon mari. Il fallait trouver une solution, c’est-à-dire répondre aux besoins de mon bébé et répondre à nos besoins. Qu’est-ce qui était le plus important pour nous ?

Et bien la réponse fût simple : dormir et que notre bébé soit bien.

De suite nous allons chercher le lit à barreaux de notre fils pour le mettre dans notre chambre. Sibylle nous avait prévenus qu’il fallait environ 15 jours pour qu’il y ait du changement. 15 jours plus tard, c’était mieux mais pas encore satisfaisant. Alors, en lui expliquant le résultat, elle nous a dit que Nolhan cherchait tout simplement du contact pour être rassuré. Nous décidions donc de mettre notre matelas au sol avec en plus un matelas une personne pour avoir plus de confort. Effectivement nous avons vu très rapidement les bienfaits du cododo. Nolhan s’endormait sans être bercé, je restais près de lui jusqu’à ce qu’il s’endorme. Par contre il avait toujours ses réveils nocturnes, mais beaucoup moins fréquent.

Nous avons gardé ce rituel jusqu’à ses 17 mois, il en a bientôt 19 dans 1 semaine. il y a encore 1 mois, il avait toujours ses problèmes de terreurs nocturnes, mais grâce à une naturopathe, le problème est complètement résolu.

Il y a eu beaucoup d’amélioration, mais passer toutes mes soirées à l’endormissement commençait vraiment à me taper sur les nerfs. Je rêvais de pouvoir passer une soirée tranquille avec mon mari. Car je t’assure, passer 30 minutes à 1heure d’endormissement tous les soirs c’est éprouvant.

En discutant de ça avec une coach, j’ai eu un déclic. Il fallait que cette situation change. Et pour ça le secret c’était d’être convaincu que mon bébé allait s’endormir seul. J’avais déjà essayé auparavant mais puisque je n’étais moi-même pas convaincu, le résultat était néant. Il hurlait !

Et comme tu le sais déjà, je ne laisse pas pleurer mon bébé.

1er soir, j’étais déterminé, il fallait des résultats rapides. Alors je perds patience et je sors de la chambre en criant : « j’en ai assez ! Je n’en peux plus ! Il faut que ça change ! je veux qu’il s’endorme tout seul ! « 

Nolhan pleurait, mais j’étais hors de moi, mon mari voulait le calmer mais je refusais. J’étais déçue comme si j’espérais dès le 1er soir qu’il allait s’endormir tout seul. D’où l’importance d’écouter ses propres besoins et de ne pas attendre pour qu’au final nous soyons impatients.

GROSSE ERREUR DE MA PART .

La culpabilité arriva et donc j’allais tout simplement le réconforter et m’excuser. J’étais tellement mal d’avoir réagi comme ça. Je n’ai pas arrêté de pleurer. Heureusement que mon mari est toujours là pour me soutenir et trouver les bons mots. Il m’a expliqué que notre bébé avait besoin de temps pour tous ces changements, que c’était bien d’avoir eu ce déclic d’accompagner notre fils à s’endormir seul, mais qu’il fallait beaucoup de patience.

2ème soir, je m’étais donc préparé psychologiquement : mon bébé allait réussir à s’endormir seul, j’allais l’accompagner et cela prendra le temps qu’il faudra. L’objectif : ne pas mettre de pression sur mon fils. Comme chaque soir après la tétée, je reste près de lui sauf que là, je ne resterai pas jusqu’à ce qu’il s’endorme. Je lui explique ce qui va se passer et que maman est juste à côté. Je quitte donc la chambre en laissant la porte grande ouverte. Bien entendu il pleura, j’essayais de le rassurer en lui parlant mais rien à faire. Donc j’allais le voir pour le cajoler et le rassurer. J’attends tout doucement qu’il s’endorme.

Je fais ça pendant 1 semaine, et là, ce que je souhaitais arriva enfin !!!! Je quitte la chambre et le temps que j’arrive dans ma cuisine les pleurs s’arrêtent. Waouhhhhhhh!!! Mon mari et moi nous nous sommes regardés avec stupéfactions ! Ce jour arriva et confirma que c’était possible 😀

Cela fait maintenant un mois et demi que notre fils d’endort seul, il y a juste eu 1 ou 2 fois où il s’est mis à pleurer au début, mais maintenant il me fait un coucou avec sa petite main pour me dire aurevoir. Je lui fais un bisou magique (je fais un bisou dans ma main et je lui envoie en soufflant), je lui dis : « je reviens faire dodo avec toi tout à l’heure et je quitte la chambre en laissant la porte grande ouverte »

Tu vois, si tu as le déclic, que tu es déterminé, que tu y crois, et bien je t’assure que ça fait toute la différence. Si toi aussi tu te sens prête, que cet article t’a aidé, et bien vas-y, fonce !

N’hésite pas à écrire une sorte de journal où tu notes chaque jour l’endormissement pour y voir les évolutions.

Je sais comme il est difficile mais crois en ton bébé, accompagne-le en douceur et les résultats seront là !

Je te souhaite plein de merveilleuses nuits ❤️

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. Marieju

    17 septembre 2016 at 22 h 46 min

    Ton article me rassure énormément merci pour cette l’une de conseils!

    1. Roselyne

      18 septembre 2016 at 9 h 58 min

      Merci Marieju je suis ravie de pouvoir t’aider ! A très bientôt, Roselyne

Leave a Reply