Non classé

Parentalité positive : Dois-je dire oui à tous ce qu’il me demande?

Dans la parentalité positive on entend de tout et parfois ça a le don de m’agacer. On entend certaines personnes « bienveillantes » te juger dans ta façon de faire . C’est très culpabilisant pour le parent et je trouve que ça n’aide pas du tout ! Pour moi face à une décision, il n’y a pas de « c’est bien ou c’est pas bien », « fais comme ci, fais comme ça ».

Je trouve primordial d’écouter ses sentiments, car si tu ne les écoutes pas, que tu prends une décision qui va contre ce que tu te sens prête à gérer, il y a de fortes chances que ça dégénère en gros clash.

Je m’explique, admettons que tu te dises : « je me sens prête à gérer la situation même s’il m’en veut à mort, qu’il est furax contre moi », mais que quelqu’un te dise : « oui mais ce n’est pas bienveillant de refuser un portable car tu n’écoutes pas ses besoins. Et bien quand vont arriver les problèmes, qui ne manqueront pas d’arriver, peut-être pas aussi dramatique que ça, mais tu seras dans une situation inconfortable et émotionnellement au-delà de ce que tu peux gérer. Je veux dire par-là qu’il y a de fortes chances que tu n’es pas une attitude constructive et aidante pour ton enfant.

Il y a de fortes chances que tu te mettes à crier, à t’énerver en lui faisant des reproches. Parce que sur le coup de la colère, ce n’est pas forcément ce que tu penses au fond de toi, mais ça risque tout de même d’arriver en n’écoutant pas tes sentiments.

Donc c’est pour cela qu’il est important de respecter la colère de l’enfant en se posant la bonne question :

est-ce que je me sens prête à gérer sa colère ?

Effectivement ça peut paraître injuste auprès de l’enfant de lui refuser quelque chose dont il a envie, mais pour moi la bienveillance va dans le sens : « je partage ça avec mon enfant, j’accompagne, c’est-à-dire, que je lui donne aussi des explications, je lui parle de mes peurs et du coup ça permet à l’enfant aussi de les entendre, d’en tenir compte et peut être de me proposer des solutions :

« Je ne suis pas complètement contre (portable, une sortie etc), par contre j’ai peur que ………… »

« Qu’est-ce que toi tu me proposes par rapport à ça ? »

« Qu’est-ce qu’on met en place pour que les problèmes ne se posent pas ou dégénèrent ? »

Pour m’aider à prendre une décision avec mes enfants, je me pose cette question :

C’est quoi le bénéfice pour l’enfant si j’accepte ? Ce que ça va lui apporter ?

C’est quoi le bénéfice du parent ? Ce que ça va m’apporter ?

Après avoir répondu à ces questions, je voyais plus d’inconvénients que d’avantages pour lui acheter un portable. Les risques de dégrader notre relation étaient trop importants. J’étais prête à accompagner mon enfant dans sa colère.

Certains penseront le contraire de moi, qu’il faut passer les besoins de l’enfant avant ceux du parent. C’est ce qu’on fait avec un nourrisson, là tu n’as pas le choix. Moi à priori je n’ai aucun problème mais je suis certaines que ça ne perdura pas. Je pense que ça n’ira qu’un temps et qu’à un moment donné le parent va péter un câble. C’est justement en faisant passer les besoins de l’enfant avant les nôtres qu’on se retrouve violent avec ses enfants à un certain moment.

J’ai évolué dans ma pratique car auparavant je ne savais plus prendre de décisions, je ne savais plus si c’était bien ou mal, mes réactions n’étaient plus naturelles, et surtout je n’écoutais plus mes sentiments. Donc faisons-nous confiances en tant que parent, écoutons nos sentiments, nos besoins et accueillons ceux de nos enfants pour trouver un équilibre au sein de notre famille

Pour m’aider, je me pose les questions qui me permettent de peser le pour et le contre. J’ai appris également à ne pas répondre tout de suite à mon enfant pour être sûr d’avoir pris la bonne décision, sans précipitation.

J’espère que cet outil t’aidera et n’oublie pas que nous ne sommes pas des parents parfaits mais des parents en apprentissage qui souhaitent devenir de plus en plus bienveillant.

Pour aller plus loin, tu peux rejoindre le programme « Plaisir d’être maman », conçu pour les mamans au bord de la crise de nerfs : Clique ici

Sans titre-2

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Leave a Reply